Tout au long de la séance, vous entendez votre coach dire de rajouter de la résistance. 

Mais est-ce vraiment nécessaire et comment juger quelle résistance il faut mettre…

Tout d’abord, mettons une chose au point : il faut toujours avoir un minimum de résistance. Qu’entendons-nous par minimum ? Nous devons contrôler la roue qui, sur nos vélos RealRyder, se trouve à l’arrière du vélo et qui pousse avec une force de 30kg. Sans résistance, on risque de se faire emporter et se faire mal aux genoux en essayant de freiner cette roue par la force de nos jambes. Ce n’est pas recommandé !

MAIS : on vient tous au studio pour une raison différente, et personnelle. Que ce soit pour se défouler, prendre de l’énergie pour la journée à venir, évacuer le stress de la journée passée, se préparer à un objectif sportif… tous les objectifs sont différents… Le mieux est donc d’en parler à votre coach qui vous dira quel degré de résistance vous devriez avoir pour atteindre vos objectifs, selon le nombre de fois que vous venez au studio dans la semaine.

Attention dernier point important : beaucoup de nanas pensent que mettre de la résistance fait de grosses cuisses. Il n’en est rien, il suffit de regarder les cuisses de Sandrine qui pédale tous les jours depuis des années pour le voir.

Pour avoir des grosses cuisses de cyclistes en pratiquant le indoor cycling, il faut pédaler avec une toute autre technique que la nôtre et mettre beaucoup BEAUCOUP de résistance ! On en est loin, très loin … (heureusement !).

Donc voici les « pour » et les « contre » :

Pédaler sans résistance (mais avec un minimum quand-même).

Pour :

  • On se défoule
  • On augmente sa capacité respiratoire
  • On fait le plein d’énergie !

Contre :

  • C’est plus difficile de garder le rythme de la musique
  • On brûle moins de calories
  • On ne fait pas vraiment de différence entre une descente et un sprint
  • La roue ne va pas chauffer !

Avec de la résistance :

Pour :

  • On va travailler nos muscles et on va voir des résultats plus rapidement sur notre silhouette et sur notre forme physique en général
  • On brûle plus de calories
  • On se défoule
  • Notre cardio s’améliore considérablement ainsi que nos capacités pulmonaires

Contre :

  • On sera plus vite essoufflé pendant la séance (il faudra apprendre à récupérer plus vite)
  • On va plus transpirer (mais c’est pour ça qu’on vient aussi, non ?!).

Encore une fois, c’est VOTRE ride et c’est donc VOTRE choix. Le coach est là pour vous guider et vous aider à vous dépasser, mais c’est vous qui décidez selon votre humeur, votre forme le jour de votre séance, et la playlist aussi (on mettra moins de résistance sur une séance anaérobic que sur une séance d’endurance par exemple), avec quel degré de résistance vous voulez pédaler.

Et n’hésitez pas à nous en parler si vous avez d’autres questions sur le sujet !

Let’s ride !