Le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent

En cette période de confinement, pourquoi ne pas changer quelques-unes de nos habitudes et adopter de nouveaux rituels qui peuvent être très bénéfique pour notre santé ? Le jeûne intermittent fait partie des habitudes alimentaires qu’il serait excellent d’adopter. C’est le bon moment pour essayer quelque chose de nouveau.

Le jeûne intermittent, ou fasting, est une méthode qui consiste à alterner une période de prise alimentaire et une période de jeûne au cours d’une journée de 24h.
C’est une excellente façon de détoxiquer et purifier notre corps !

Dans ce podcast (en anglais) des scientifiques démontrent l’importance que notre « circadian clock » (notre horloge circadienne) a sur notre santé.
Il est démontré que manger dans une fenêtre de 8 à 10 h réduit considérablement les risques d’obésité, de maladie cardio vasculaires, de diabètes type 2, et de cholestérol. De plus, ce temps de jeûne permet le nettoyer notre système digestif et purger notre corps d’impuretés.

Lien pour le Podcast :

Spotify: https://open.spotify.com/show/6NyPQfcSR9nj0DPDr2ixrK?si=keuJr8DKQ8KOELiquTSxZw 

Apple: https://podcasts.apple.com/podcast/feel-better-live-more-with-dr-rangan-chatterjee/id1333552422?mt=2

Pour faire plus simple, QUAND on mange est plus important que CE que l’on mange.

A noter :

  • Lorsque vous jeûnez votre corps se met systématiquement en mode « nettoyage ».
  • Plus la période de jeûne est prolongée, plus le jeûne intermittent est efficace !
  • Dès notre première bouchée (cafè au lait est une bouchée, mais le cafè noir non), nous cassons notre jeûne. C’est pourquoi on doit essayer de retarder ce moment le plus possible.

 

Voici quelques bénéfices supplémentaires :

  • Avec le jeûne intermittent, on arrive à réguler notre poids et satiété. Pourquoi ? Comment ?  En période de jeûne, notre organisme ne reçoit pas assez de sucres lents. Il va donc aller les chercher dans nos réserves de graisses pour donner au corps l’énergie dont il a besoin.
  • Favoriser l’auto guérison de notre corps : manger constamment pompe beaucoup d’énergie nerveuse. La digestion utilise plus de 50 % de nos ressources nerveuses. C’est pour cela qu’on se sent souvent fatigué après un gros repas. Laisser assez de temps à notre corps pour se régénérer sans avoir besoin d’utiliser nos ressources pour digérer est hyper positif.
  • Parmi les autres bénéfices, les médecins ont noté une amélioration des fonctions cognitives ainsi qu’une réduction des risque de diabète.

 

Comment appliquer ce jeûne ?

Prenons un exemple : si votre dernière bouchée (précisons bien que c’est la fin de votre repas, et non pas l’heure à laquelle vous vous mettez à table) est à 20h, alors votre prochain repas commencera à 8h du matin (12h de jeûne). Petit à petit, on arrive à rallonger le temps de jeûne pour recommencer à manger à midi (16h de jeune).

Il est évident qu’il faut modifier ces horaires selon notre mode et rythme de vie.

En pratique (ce qui marche pour nous) :

Nous prenons notre diner avec nos enfants et nous terminons de manger à 21h.

Le lendemain, nous attendons qu’il soit 12h30 ou 13h pour prendre notre premier repas. Les premiers jours étaient difficiles, mais comme on savait à quelle heure on allait se mettre à table, c’était plus facile d’ignorer l’envie de manger avant. Au début, on a eu besoin de boire beaucoup d’eau pour l’effet coupe faim. Maintenant, on prend un thé noir vers 11h et on est bien. Au bout de quelques jours, on n’avait même plus faim avant 12h30 ou 13h.

Entre 12h30 et 21h, nous mangeons normalement, et voilà !

Une fois par semaine, on s’accorde un jour de triche, mais en fait on n’en a même plus envie !

Alors, vous avez envie de vous lancer ? Votre corps vous dira merci !

Comprendre la science cachée derrière le Spinning !

Comprendre la science cachée derrière le Spinning !

Après une séance, on ressent une sensation de bien-être. En étant régulier, on commence à voir des changements sur le corps. Mais pourquoi toutes ces réactions ?

Pour mieux comprendre tous ces mécanismes, nous avons décidé de partager avec vous un peu de la science qui se cache derrière le Spinning.

Pas d’inquiétude, on va rendre ça très intéressant à tel point que la prochaine fois que tu monteras sur ton vélo tu vas vouloir tout donner J

Commençons avec les bases :

Lorsque tu fais un effort intense et que tu sollicites bien tes muscles, tu détruits des fibres musculaires. En conséquence, le corps les répare plus grosses et plus résistantes qu’elles ne l’étaient.

Si tu veux devenir plus fort et plus performant dans un sport il te faut créer des muscles plus efficaces. Pour cela tu dois leur faire dépasser la limite à laquelle ils sont habitués en t’entrainant dur.

La période de récupération après le Spinning :

Le corps à besoin de beaucoup d’énergie pour reconstruire les fibres musculaires détruite durant tes entrainements. Après une grosse séance chez Spinbreak, ton corps demandera plus d’énergie pendant quelques jours afin de se réparer ces fibres. Tu bruleras donc plus de calories que tu le fais habituellement.

Pourquoi a-t-on l’impression de plus se donner durant nos séances de Spin que d’un autre sport ?

C’est simple, les muscles que tu utilises durant une session de cycling sont les plus gros du corps et surtout tu en utilises plusieurs en même temps.

Plus les muscles qui travaillent sont gros et plus tu en utilise à la fois plus l’effet sur le métabolisme est important. C’est là que les changements apparaissent puisque plus de calories sont utilisés pas seulement durant la séance mais également les heures et jours qui suivent.

Quels muscles utilise-t-on ?

Les principaux muscles utilisés sont : les quadriceps, les fessiers, les mollets and le gainage. Ils sont parmi les plus larges et les plus puissants muscles du corps humain. Sans oublier le travail des ischios et les muscles stabilisateurs de la sangle abdominale et tu obtiens une séance très efficace.

Tu veux plus de détails ?

Rappelle-toi, pour construire du muscle, on les traumatise ! Le Spinning va encore au-delà des autres sports puisqu’ici le travail se fait de façon dynamique : chaque classe est composée de différents mouvements qui travaillent différents muscles en continu.

Durant un Super Slow par exemple, tu augmentes la résistance pour simuler une montée et tu passes dans une phase anaerobic durant laquelle les muscles à contractions rapide (qui se fatiguent rapidement) travaillent d’une autre manière.

Une fois le sommet atteint, tu entames la descente. Tu réduits la résistance et te mets donc à pédaler plus vite. Tu reviens donc dans une phase aerobic où tes muscles à contractions lente (ceux qui se fatiguent lentement) prennent le relais. Cela te permet d’améliorer ton endurance.

Pendant ce temps, ton système cardio vasculaire est poussé à ses limites et au fur et à mesure des séances, tu deviens de plus en plus en forme.

Quelques cours par semaine te garantissent une perte de gras et une amélioration de force aussi bien dans tes jambes que de ton gainage général. Et évidemment une nette amélioration de ton cardio.

L’indoor cycling chez Spinbreak ne repose pas seulement sur le fun. Cela repose aussi sur la sensation de bien être que tu peux ressentir après et désormais tu sais à quoi cette sensation est dû.

Alors réserves vite ta prochaine séance et donnes toi un peu plus à chaque fois que tu viens !

Calories dépensées et bénéfice sur la journée.

Calories dépensées et bénéfice sur la journée.

On nous demande souvent combien de calories brûlent-on lors d’une séance de Indoor cycling et bien que la réponse soit impressionnante (entre 500 et 800 calories), comment savoir si on est plutôt proche des 500 ou des 800 et surtout pourquoi ces variations ?

Cela dépend de plusieurs choses, comme notre fréquence cardiaque au repos, notre poids, notre métabolisme, la durée et du type de la séance. Mais surtout, cela dépend de l’effort personnel que l’on fournis pendant a séance.

En se donnant à 85/95 %, on peut bruler plus de 550 calories par séances. Mais pour cela, il faut travailler dur, c’est-à-dire mettre assez de résistance.

Cependant, le nombre de calories que vous brulez ne devrait pas être votre but principal. Si vous travaillez avec l’intensité recommandée par le coach, un processus s’enclenchera dans votre corps. C’est ce que l’on appelle « l’Excessive Post-Exercise Oxygen Consumption » ou EPOC.

L’EPOC veut simplement dire que notre corps nécessite plus d’oxygène que d’habitude au long de la journée. Par conséquence, notre métabolisme s’accélèrere, nous permettant ainsi de bruler plus de calories. C’est là que les vrais résultats apparaissent.

Donc même si on compte 400 calories de brulées à la fin de la séance, ce chiffre peut facilement doubler pendant la journée. Et en faisant plusieurs sessions avec l’intensité recommandée par le coach, les résultats ne peuvent qu’apparaitre ! L’indoor cycling reste l’une des méthodes de cardio les plus fun et efficace et les vrais bénéficient du indoor cycling ne dépendent pas seulement de ce nombre de calories. La sensation de bien être après une séance, la force mentale et physique qu’on développe et l’énergie avec laquelle on repart sont les bienfaits les plus importants.

Avantages d’une pratique sportive régulière

Avantages d’une pratique sportive régulière

Lorsqu’on décide d’adopter un mode de vie healthy, il est essentiel de prendre du temps pour faire du sport régulièrement. C’est un rdv hebdomadaire avec et pour son corps qu’on ne peut pas manquer : vous savez que vous allez le faire toutes les semaines, à un moment précis.

Mais les contraintes temps font souvent barrages à nos meilleures intentions. Sans l’installation d’un bon rituel, on ne voit pas non plus les bénéfices de faire du sport régulièrement et la motivation risque de nous manquer.

Alors que les bienfaits sont là, il suffit de se donner le temps pour les voir…

Les bienfaits de faire du sport régulièrement

Lorsque vous commencez à pratiquer le Indoor cycling de nombreux bienfaits se font ressentir. Parmi les premiers effets visibles sur notre quotidien, on retrouve une amélioration du sommeil, de la concentration et une bonne humeur.

Quelle fréquence pour quel résultat ?

Pour ceux qui n’ont pas l’habitude de faire du sport, le plus simple est de commencer à pratiquer 1 fois par semaine. A ce rythme, nous observerons une amélioration de notre cardio et de notre humeur. Au bout de quelques semaines, on rajoute une séance et les bénéfices seront exponentielles : les effets seront visibles sur notre corps, notre esprit, notre motivation et notre forme en général. A 3 fois par semaine, on explose tous les records 😉 Ce n’est pas pour rien que tant d’athlètes s’entraînent sur des vélos que ce soit pour la course à pied, la natation ou d’autres sports.

Les bienfaits sur notre mental

Certains sports et notamment les sports collectifs peuvent nous aider à nous affirmer au sein d’un groupe et de prendre confiance en nous… On peut aussi noter cet effet durant les séances de biking, les plus expressifs n’hésitent pas à s’exclamer durant les séances et à encourager le groupe… C’est génial quand tout le monde s’y met et ressent le relâchement que procure l’effet de crier pendant un effort. Essayez la prochaine fois, ne soyez pas timides ! Votre coach vous encouragera aussi !

Les bienfaits pour notre santé

A plus long terme, des changements importants peuvent apparaître sur notre santé.

En plus d’être peu impactant pour les articulations, le Indoor cycling entraîne un renforcement des os, la prévention de certaines maladies, le diabète ou encore l’hypertension artérielle. Nous maitriserons également mieux notre souffle ainsi que notre rythme cardiaque et au cours des séances nous arrivons à mieux gérer notre effort et profiter plus des séances et de la musique !

Pour résumer…

La pratique régulière d’une activité sportive amène un certain rituel dans notre quotidien qui nous permet de transformer notre corps et notre force mentale ! De plus, Spinbreak offre l’extraordinaire avantage de nous permettre de concilier travail et activité sportive puisqu’après une séance chez nous, le plein d’énergie est fait et notre journée peut continuer ! Alors pas d’excuses, il faut s’y filer !

Pourquoi pratiquer la barre au sol ?

Pourquoi pratiquer la barre au sol ?

La Barre au sol dynamique est une activité qui permet de retrouver un corps harmonieux, souple et puissant à la fois et qui se pratique au sol avec ou sans matériel. 

Bien qu’issue de la danse classique, il n’est pas nécessaire d’avoir fait de la danse ou d’être souple pour pouvoir faire de la barre au sol. 

Le principe est simple : minimiser les actions de notre corps (en restant allongé) afin de se concentrer de manière efficace sur une région précise de notre corps ! 

Le cours démarre avec un échauffement doux pour ne pas brusquer les muscles. Une fois les muscles chauds, on se met à pratiquer des exercices plus dynamiques. Enfin, on termine souvent la séance par un « Stretching » approfondi afin de détendre au maximum les muscles.

Les maîtres mots de cette discipline sont la souplesse et l’aisance. Ils s’acquièrent au fur et à mesure, c’est à la portée de tous, il suffit de progresser à son rythme et on finit par y arriver !

Alors, allongez-vous, prenez une grande inspiration, et lancez-vous !

La Gymnastique posturale c’est quoi ?

La Gymnastique posturale c’est quoi ?

C’est une activité adaptée à tous ceux qui veulent prendre soin de leurs corps, retrouver leur mobilité, et qui souhaitent corriger leurs mauvaises postures !

Le principe est simple : maintenir une bonne posture, le bon emplacement du dos et la stabilisation du bassin !

Cette gymnastique a pour but de réveiller des zones restées inactives, parfois depuis longtemps, en allant solliciter des muscles inconnus parce que trop peu utilisés.

En conséquence un travail musculaire global se fait pour renforcerl’équilibre, et la bonne façon de respirer est acquise pour retrouver énergie et dynamisme. 

Les séances se font utilisant simplement le poids du corps ou avec le minimum de matériel. 

Au final, la gymnastique posturale c’est : 

-une meilleure condition physique ;

-une meilleure posture ;

Et donc, une vie plus saine !